Le jeûne et la réactivation des 12 brins d’ADN

  • Lorenzo Simard
    Lorenzo Simard

    le 03/04/2020 à 15:52 Citer ce message

    Bonjour Elna ,
    Je voulais te remercie pour tout tes précieux partage chère Gardienne de gaïa . Ma question va en lien avec la crisse actuelle . Le jeune es a mon avis le meilleur moyen de renforcer le système immunitaire et surment le meilleur moyen de contrer le virus actuel . Quand pense tu ? Et j’ai remarqué que le jeune permet d’activer nos 10 brins d’ADN déconnecté et l’alimentation également j’aimerais j’avoir se que tu pense de l’alimentation et le jeûne merci
  • Elna Thaur
    Elna Thaur

    le 15/04/2020 à 18:15 Citer ce message

    Bonjour Lorenzo,

    Je pense que le jeune a ses vertues, quand il est fait avec respect pour son corps. L'important est de toujours écouter les besoins de son métabolisme personnel, qui est différent entre chaque individu. Les besoins ne sont pas les mêmes entre les membres d'une même famille ou d'un groupe d'individus, donc chacun doit rester à l'écoute de ses ressentis tout en acceptant la différence des autres. Nos besoins peuvent également changer du jour au lendemain.

    Si nous ne sommes pas préparés à un jeune, nous perdons du poids et pouvons souffrir du manque, les traits se creusent et la fatigue prend le dessus. Dans ce cas, il faut reprendre des forces et manger.
    Par contre, si nous vivons le jeune avec sérénité et que le corps s'adapte bien au bout de plusieurs jours, la perte de poids s'arrête et nous restons stables. Dans ce cas, nous pouvons continuer plus longtemps, tout en ressentant la légèreté s'installer.

    Le corps physique se nourrit d'aliments physiques, tandis que le corps spirituel se nourrit d'énergie et de lumière. Pour qu'un jeune puisse durer dans le temps, il y a toute une préparation spirituelle à effectuer au préalable, le temps de préparer son corps à se nourrir de lumière. Ainsi, les plus expérimentés n'ont même plus besoin de boire, ils absorbent directement l'eau contenue dans l'atmosphère et la respire à travers la peau.

    Pour un jeune de détox printanier, 3 à 5 jours suffisent pour libérer les toxines accumulées dans l'organisme, et on peut boire des tisanes et de l'eau à volonté.
    Sinon on peut aussi diminuer les quantités de nourriture au quotidien, petit à petit, et ressentir la légèreté s'installer sans avoir faim. Préférer des aliments crus et non transformés, sans pesticides, avec des jus de légumes. Cela fait un très grand bien au système immunitaire, qui est reboosté.

    Après, l'alimentation fait des miracles mais elle ne vient pas à bout de tout. Les brins d'ADN se réactivent grâce à un ensemble de critères différents.

    J'espère avoir pu t'aider. Je te souhaite une très bonne cure de détoxication printanière et bien sûr du soleil (qui est aussi un remède miracle).

    Elna
  • Florence
    Florence

    le 22/05/2020 à 08:29 Citer ce message

    En ce qui concerne l'alimentation originelle, Irène Grosjean est Naturopathe depuis 60 ans environ, elle a 90 ans et est en pleine forme ! Un exemple à suivre, regardez ces vidéos youtube.

Répondre à ce message